Bord de Mer cyclable : pérenniser l’utopie

Un premier succès hautement médiatique

Suite à l’impressionnant travail réalisé par nos bénévoles pour proposer des solutions d’Urbanisme Tactique en vue du déconfinement, nous avons obtenu une réunion le mardi 28 avril 2020 avec le maire d’Antibes, Jean Léonetti, ses services techniques ainsi que ceux du Département.

Lors de cette réunion, il a été acté que la proposition prioritaire était la sécurisation de la RD6098, “Route du Bord de Mer”. Le responsable de cette voirie étant le Département des Alpes-Maritimes, nous attendions l’officialisation de cette décision.

Notre proposition, pour sécuriser la Route du Bord de Mer

C’est avec un immense plaisir que nous avons pu découvrir dans la presse et sur Twitter la bonne nouvelle : le Président du Département, Charles Ange Ginésy, annonce que cette piste va devenir réalité.

Article de Nice-Matin reprenant notre photomontage (avec notre accord) : https://www.nicematin.com/vie-locale/la-route-du-bord-de-mer-entre-antibes-et-villeneuve-loubet-va-faire-plus-de-place-aux-velos-503739

Tweet de Charles Ange Ginésy :

Un succès fragile

Si cette nouvelle a été accueillie avec joie parmi tous nos adhérents et sympathisants, elle a évidemment suscité une levée de boucliers chez d’autres.

La principale crainte relevée concerne le stationnement des véhicules motorisés, bien que des solutions soient proposées par la ville d’Antibes (deux grands parkings sont disponibles et des navettes électriques sont prévues pour desservir la plage).

C’est aussi un changement de comportement qui va s’opérer avec la sécurisation de cette route : à moins de 5 kilomètres, on pourra se rendre à la plage à vélo. Finis sièges, volant et habitacle brûlants sur le chemin du retour : place à une promenade (5km = 15-20 minutes) pour rentrer en douceur chez soi.

Ce sont les habitants d’Antibes, Golfe-Juan, Biot, Villeneuve-Loubet et même Cagnes-sur-Mer qui pourront bénéficier de cet aménagement à portée de roues.

Pour ceux qui en douteraient, oui, il est possible de transporter à vélo toutes ses affaires pour passer une belle journée à la plage.

Les porte-bagages permettent un très gros chargement, même volumineux.

https://www.flickr.com/photos/punktoad/14301468403/in/photostream/
Une glacière sur un vélo adapté : de quoi passer un bon moment à la plage.

Pour ceux qui sont très chargés, une remorque vélo coûte environ 50€ d’occasion et peut servir à de nombreux usages. Les plus bricoleurs peuvent envisager transporter les affaires de toute la famille sur un seul vélo…

https://www.flickr.com/photos/stevewilhelm/4762375218/
Bien équipé, le vélo n’empêche pas une belle journée à la plage…

Pragmatisme et opportunité

Cet aménagement est temporaire, seul le contexte actuel l’a rendu possible. L’interdiction de l’accès aux plages lors du déconfinement offre une opportunité unique de tester ce qui n’avait pas été fait à ce jour.

Bien que partie intégrante de l’itinéraire européen EuroVélo8, allant de Cadix à Athènes, la problématique du stationnement, la forte pression touristique ainsi que les coups de mer font que le projet de piste cyclable sur la RD6098 a toujours été reporté.

Voilà déjà 4 ans nous rédigions un article pour demander que ce tronçon soit aménagé : “L’Azuréenne” : plaidoyer pour une voie verte Antibes – Villeneuve-Loubet.

Que se passera-t-il lors de l’ouverture des plages ? Les élus, de bonne volonté, pourront-ils résister à la pression des automobilistes souhaitant se rendre à la plage en voiture ?

Les cyclistes profitant de l’aménagement se feront-ils entendre ou, comme souvent, la majorité en faveur du changement restera-t-elle silencieuse ?

Besoin de mobilisation

Comme nous l’écrivions dans notre article Réclamez des aménagements cyclables, l’obtention et la pérennisation des aménagements cyclables ne peut avoir lieu qu’à la condition que les usagers se montrent présents.

Votre implication est primordiale : sans vous, les élus n’entendront que la voix des mécontents, ce qui aura tendance à les influencer sur un aménagement donné ou les suivants…

À l’inverse, si les usagers à vélo se mobilisent, sont présents sur la piste et se font entendre, nos élus auront encore plus de légitimité pour la réalisation des futurs tronçons qui manquent aujourd’hui.

Le “Bord de Mer sans voiture”, un dimanche par mois, organisé par la ville d’Antibes a joué un rôle majeur dans la décision.

Le succès des éditions du “Bord de Mer sans voiture” que la ville d’Antibes organise depuis l’automne 2019 un dimanche par mois a montré que les habitants ont envie de se réapproprier cet espace. Cela a évidemment influencé la décision de réaliser un aménagement sécurisé sur cet axe.

Nous faisons donc un appel à toute la communauté d’usagers du vélo : sportifs, route, VTT, BMX, utilitaires, vélotaf, écoliers, collégiens, lycéens, étudiants, actifs ou retraités, prenez quelques minutes pour envoyer un mail à antibes@choisirlevelo.org, remplir le formulaire en bas d’article , ou relayer sur les réseaux sociaux des messages montrant que nous sommes reconnaissants des efforts réalisés pour développer et sécuriser le vélo dans les rues et routes du Département et que nous encourageons les élus à poursuivre sur cette voie… cyclable.

Si nous en croyons les statistiques Twitter, il semble que la nouvelle ait été majoritairement appréciée : un tweet de Nice Matin obtient en moyenne une dizaine de “like”. Moins de 24 heures après la publication, près de 120 likes sont affichés pour la piste cyclable du bord de mer.

Ensemble, montrons que les aménagements cyclables sont attendus par une majorité d’habitants des Alpes-Maritimes, ne laissons pas passer cette formidable opportunité qui se présente…

Sondage

Partagez cet article !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin

6 comments

  • Hansen Sylvain

    Bravo pour votre mobilisation, j’emprunte la route du bord de mer tout les jours en velotaf, paradoxalement c’est du côté voie ferrée ou on est frôlé par les autos (piste très étroite et pas sécurisée ) que j’ai le moins peur, côté bord de mer beaucoup de gens prennent la piste cyclable en contresens, avec en plus les joggeurs c’est parfois très chaud.

    L’été la piste cyclable cote bord de mer est impraticable et super dangereuse, les véhicules garés mordent sur la bande cyclable et quittent leurs stationnements sans prévenir, avec les vélos en contresens et les piétons c’est un joyeux bordel…

  • Pavani

    Nous sommes reconnaissants des efforts réalisés pour développer et sécuriser le vélo dans les rues et routes du Département et nous encourageons les élus à poursuivre sur cette voie… cyclable.

  • Saint leger

    C’est super cette voie vertes le long de la mediterrannée
    Pour aller plus loin, il faudrait des Des parkings à vélo sécurisés afin de pouvoir aller à la plage sans soucis

  • RUDIO

    Je vous remercie pour tous vos efforts tout au long de l’année et pour ces résultats que vous avez obtenus. Votre travail et votre constance commencent à payer. Cette nouvelle piste, certes provisoire, bien mieux matérialisée, va indéniablement me faciliter la vie et me permettre de convaincre des membres de ma famille d’opter aussi pour le vélo. Un peu triste de voir sur les réseaux sociaux certains commentaires des “dingo de la bagnole” qui s’insurgent juste parce qu’on demande que la voiture fasse un tout petit peu de place aux vélos et qui pratiquent l’amalgame “rouler à vélo c’est forcément pour les bobo”. Bin non en fait. Je me sens pas particulièrement bobo, en revanche, j’aime bien avoir la possibilité de troquer ma voiture pour le vélo et pouvoir le faire avec un tout petit peu d’espace et d’aménagements pour que la liberté de choix me soit reconnue. Quand je lis certains commentaires, je me dis que la dépendance extrême à la bagnole, ça doit créer quelques lésions assez inquiétantes dans le cerveau … Hé oh … on roule en voiture nous aussi mais on aime juste aussi rouler en vélo de temps en temps … c’est pas l’un contre l’autre, c’est l’un et l’autre … Alors merci à vous Choisir le Vélo pour tout ce que vous faites.

  • Paul Simon

    Bravo pour vos initiatives!
    Des milliers de morts chaque années à cause de la qualité de l’air…
    Il faut limiter les déplacements à moteur thermique.
    Place aux vélos partout!
    Maintenant qu’il y a l’assistance électrique, il n’y à plus d’excuse! 🙂

  • noia

    Merci pour votre contribution. Mes amis et moi, nous aimerions tous avoir des vélos pour aller travailler, mais nous avons remarqué qu’Antibes ne dispose pas de garages à vélos dédiés pour sécuriser nos vélos pendant la nuit ou les arrêts de longue durée. Cela a considérablement réduit l’enthousiasme pour le projet green.
    Dommage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *