Portrait d’usager du vélo #35 – Céline

Profiter des levers et couchers du soleil sur la mer et transformer ses trajets en moments de méditation à l’écoute de son environnement? Céline le fait quotidiennement d’Antibes à Nice en allant à son travail à vélo, grâce à la piste cyclable du bord de mer.


Présentation

Prénom : Céline
Âge : 44 ans
Situation familiale : Mariée, 4 enfants
Ville : Antibes
Profession : Enseignante spécialisée
Vient au travail à vélo depuis : septembre 2019

Vélo & accessoires

Marque/ modèle de vélo :

VAE de marque Biwbik.

Paseo Biwbik, un VAE au rapport qualité/prix intéressant pour démarrer le vélo
Éclairage (Avant/Arrière) :

Avant et arrière, mais complété pour être mieux visible.

Sécurité (casque, écarteur, klaxon, accessoires réfléchissants) :

Casque et veste éclairante pour l’hiver (en particulier pour les trajets de nuit entre novembre et février).

Vous êtes plutôt sac à dos ou porte-bagage & sacoches :

Plutôt panier à l’avant.

Trajet domicile-travail

Pourquoi avoir décidé de prendre le vélo pour aller au travail ?

Rejet de la voiture individuelle, le vélo m’a permis d’alterner co-voiturage et vélo suivant la météo et les horaires de travail.

À quelle fréquence venez-vous travailler à vélo ?

En moyenne 4 jours par semaine, le cinquième jour en voiture individuelle ou en co-voiturage.

Quelle est la distance domicile-travail parcourue et la durée ?

13 km, un peu plus de 40 minutes, matin et soir.

Que transportez-vous (repas, ordinateur, vêtements de change, enfants, …) ?

Petit sac contenant mes papiers, mon téléphone et mon repas du midi. Mon panier comporte toujours un petit kit secours pour le vélo.

Pouvez-vous détailler un de vos trajets ?

Trajet du matin : départ vers 7h15 à proximité de l’hôpital de la Fontonne, petit passage d’un kilomètre par la nationale 7, tunnel de la gare de Biot pour atteindre la piste du bord de mer en cours de réalisation entre le fort carré d’Antibes et la Marina de Villeneuve-Loubet. A partir de cette dernière, une magnifique piste cyclable protégée me permet d’aller en longeant la mer jusqu’à l’aéroport de Nice et enfin le dernier kilomètre en remontant le long du tram, la voie vélo n’étant pas encore totalement finalisée.

Bord de mer entre Biot et Nice
Qu’est-ce-qui vous plaît le plus dans le fait d’aller au travail à vélo ?

C’est un moment de transition entre le monde familial et le monde professionnel, cela peut être une forme de méditation en profitant des lumières (lever et coucher du soleil), des décors (mer, alpes), des bruits. On peut observer des détails très agréables comme la croissance d’une famille cygne au niveau de la Brague à la fin du printemps et durant l’été.

Connaissez-vous d’autres personnes qui se rendent à leur travail à vélo ?

Une collègue a commencé à la sortie du confinement depuis Nice grâce aux nombreuses pistes cyclables crées. Leur retrait partiel et le rythme familial ont freiné l’engouement du printemps. On a un local sécurisé pour les vélos au niveau du parking souterrain qui permet de garer en tout confort et sécurité son vélo. C’est très appréciable.

Quand vous n’y allez pas à vélo, comment allez vous à votre travail ?

En co-voiturage ou en voiture individuelle.

Quelles sont les raisons qui font que certains jours vous ne venez pas à vélo ?

La météo, des contraintes personnelles (courses, rendez-vous, …).

Qu’est-ce qui pourrait vous faire venir plus souvent à vélo ?

Finir de convaincre mes collègues antiboises de passer à vélo, la portion sur la nationale 7, le tunnel de Biot et la voie du bord de mer s’améliorent, mais le sentiment d’insécurité est encore fort pour faire franchir le premier pas et le premier essai.

Avez-vous une anecdote à partager ?

Lors des travaux en mai 2020 pour la création de la piste du bord de mer, j’ai pu faire un reportage photo avec la route fermée aux voitures. Qui goûte ces 5 kilomètres, sans voitures, découvre un sentiment de paradis, d’autant plus qu’on sortait de 2 mois de confinement… 

A posteriori, pourquoi décidez-vous de vous déplacer à vélo ?

Un lien au temps et à l’espace très différent à vélo par rapport aux autres modes de transport, une sensibilité écologique de plus en plus forte et ce sentiment qu’il faut faire attention à notre planète si fragile et merveilleuse.

Profiter des vues et lumières du bord de mer lors du trajet quotidien

Equipement sur le lieu de travail

Votre lieu de travail propose-t-il :

  • Des parkings sécurisés ?
    • Oui, parking en sous sol avec un local vélo sécurisé.
  • Des vestiaires/douches ?
    • Non
  • Des casiers pour stocker vos affaires ?
    • Non.
  • Un lieu pour faire sécher vos affaires ?
    • Non.

Votre équipement

Haut : tenue civile classique, un petit gilet ou une veste.

Bas : tenue classique, je roule régulièrement avec des chaussures ayant un petit talon.

En cas de pluie: un coupe vent type kway.

Quand il fait froid : il ne fait jamais vraiment froid sur le littoral, seulement le vent qui peut être traître à vélo..

Entretien du vélo

Qui fait l’entretien de votre vélo ? Magasin de cycles, grande surface, vous-même, atelier participatif…

Mon VAE ayant un an, peu d’entretien jusqu’à présent, mais un accueil parfait et d’une grande gentillesse à Antibes Cycles, il y a quelques jours suite à une crevaison.

A quelle fréquence entretenez vous votre vélo ?

Une à deux fois par an me semble nécessaire, je me ferai certainement aider de nos experts de Choisir Le Vélo et des nombreux bénévoles un samedi matin à l’atelier de Mouans-Sartoux pour mieux maîtriser les rouages de mon vélo.

Vos autres trajets à vélo

Votre vélo vous sert-il à d’autres trajets ?

Pour quelques courses de proximité, ainsi que pour les démarches ou rendez-vous dans le centre d’Antibes.

Panier et porte-bagages de série pour facilement transporter les courses
A quelle fréquence utilisez vous votre vélo ?

4 à 5 fois par semaine.

Avez-vous essayé le voyage à vélo ?

Pas encore, mais des expériences d’amis en Corse en famille et en autonomie à vélo me donnent envie de tenter l’aventure.

Si vous deviez donner un conseil à quelqu’un qui envisage d’aller au travail à vélo, quel serait-il ?

Essayer en étant accompagné d’un ami, d’un collègue, quand on découvre qu’on met le même temps à vélo qu’en voiture, on est vite convaincu de changer de mode de transport quotidien.

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Choisir Le Vélo est une association qui permet d’être accompagné tout le long de ses réflexions pour vivre les déplacements vélo dans l’ouest du département des alpes maritimes. Quel équipement, les essais de VAE sur 2 semaines, les trajets possibles, les informations partagées par les membres sur l’état des pistes, l’avancée des travaux ? Ils deviennent des partenaires pour tous, cyclistes, communes, agglomérations pour un dialogue de qualité et constructif pour les mois et années à venir afin de permettre l’émergence de nombreuses pistes cyclables dans ce magnifique département qui a beaucoup de points positifs pour se développer, la météo, le relief faible sur le littoral et une association très active.


Avec la série «Portrait d’usager du vélo», nous donnons la parole aux habitants des Alpes-Maritimes pour qu’ils nous fassent part de leurs expériences à vélo.

Vous êtes intéressés pour apparaitre dans cette série ? Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons !

    Votre nom (obligatoire)

    Votre email (obligatoire)

    Sujet
    Moi aussi je prends mon vélo !

    Votre message

    Partagez cet article !Share on Facebook
    Facebook
    Tweet about this on Twitter
    Twitter
    Email this to someone
    email
    Share on LinkedIn
    Linkedin

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *