De l’importance de réclamer des aménagements cyclables

Les efforts consentis par les membres d’une association pour le développement du vélo sont conséquents.
Il y a tant à faire sur nos territoires que le nombre d’actions semble infini.
Animation d’atelier réparation, atelier mobile, vélo-école, sensibilisation du grand public, rencontre avec les décideurs, etc, sont autant d’opportunités permettant d’aider à (re)mettre en selle nos concitoyens.

 

 

Notre association ne déroge pas à la règle et nous sommes constamment en recherche de personnes pouvant donner quelques heures de leur temps pour aider dans ces tâches.
Nous remercions au passage tous ceux qui ont contribué à nos actions et sans qui nous ne serions pas arrivés où nous en sommes aujourd’hui.

 

Réclamons les aménagements cyclables manquants

Cependant, il y a une action que nous demandons à quiconque de faire et qui est malheurseument encore trop rare : contacter vos mairies, services techniques, élus pour demander des aménagements cyclables.

Le nombre de fois où nous entendons “ah j’aimerais bien me déplacer à vélo mais il n’y a pas de piste cyclable par chez moi”.
Notre réponse est toujours la même : “Avez-vous écrit à votre maire pour l’en informer ?”.

Si ceux qui aimeraient se déplacer à vélo n’informent pas les décideurs qu’ils ont besoin de plus de sécurité, comment peuvent-ils améliorer la situation ?

Sans demande, pas d’offre.

 

Les panneaux Cédez-le-passage au feu installés à Mouans-Sartoux. Sans une demande forte, quand les aurions nous obtenus ?

 

Les élections municipales approchent, les différents candidats seront à l’écoute des demandes des administrés… Et nous serons là pour leur rappeler leurs engagements une fois qu’ils seront élus.

 

De plus en plus de nos adhérents se rendent dans les réunions publiques et de nombreuses questions sont posées sur les futurs aménagements cyclables.

Réunions publiques : le vélo a de plus en plus sa place dans ces réunions, faisons entendre sa voix

 

Ces actions envers les élus sont un réel avantage pour nous : lors des prochaines réunions que nous aurons avec eux, nous serons dans de bien meilleures dispositions si les décideurs ont déjà été sollicités pour une réalisation que nous venons proposer.

 

Imaginez si un(e) maire reçoit des dizaines de mails se plaignant d’un aménagement non sécurisé pour les vélos, il sera certainement plus à même d’améliorer la situation.
Nous avons vu l’exemple récent de la pétition pour une piste cyclable entre Mougins-le-Haut et Sophia Antipolis : avec 600 signataires, le maire de Mougins a contacté le Président du Conseil Départemental pour que cette piste soit réalisée.

Remercions les décideurs pour les améliorations réalisées

Dans le même ordre d’idée, lorsqu’un aménagement est réalisé, écrivez pour montrer votre gratitude et montrer que cette nouvelle réalisation était attendue (et sera utilisée).

Certes, on pourrait se dire que c’est normal que la ville réalise des pistes cyclables et qu’il n’y a pas lieu de les remercier pour le simple fait de respecter la loi.

Cependant, un simple e-mail permettra à l’édile d’avoir confirmation que l’investissement est utile.

Autre point important : ce même courrier nous facilitera grandement la tâche lors de nos prochaines réunions, puisque la reconnaissance des réalisations en appellera de nouvelles.

Le fait de ne pas se manifester pour montrer qu’un récent aménagement bénéficie aux habitants peut faire perdre beaucoup de temps et d’énergie, comme le montre l’exemple suivant.

La disparition d’un franchissement d’escalier

L’association travaille depuis de nombreuses années en collaboration avec la ville de Mouans-Sartoux pour améliorer le quotidien des usagers à vélo et inciter les habitants à choisir le vélo pour les déplacements de tous les jours.
Dans le cadre de ces activités, nous avions réussi à obtenir la mise en place d’une rampe permettant le franchissement d’escaliers sans avoir à porter son vélo.

Les nombreux cyclistes franchissant cet escalier une fois la rampe installée nous montraient que nous avions eu raison d’insister pour que celle-ci soit réalisée.

Rampe de franchissement d’escaliers. Une réussite pour tous les usagers à vélo. Qui a malheureusement disparu à ce jour.

Quelle ne fut pas notre surprise lorsque nous avons été informés par une adhérente que la rigole avait disparu du jour au lendemain sans que nous en ayons été informés au préalable.

Après enquête, nous avons découvert qu’un simple courrier d’une personne se plaignant de ne plus pouvoir se maintenir à la rambarde a eu pour conséquence la suppression de la rigole.
Le maire n’était pas convaincu que cet aménagement s’était avéré utile et a donc pris la décision de l’enlever pour résoudre la situation.

Combien d’usagers du vélo se servant de cette rigole avait écrit au maire pour le remercier de l’avoir réalisée ? Certainement très peu…

Nous allons donc devoir à nouveau argumenter et passer du temps en réunion pour obtenir la remise en place de cette rigole (éventuellement adaptée pour éviter de nouvelles plaintes).
Pendant ce temps, nous ne pourrons pas faire avancer d’autres sujets qui auraient aidé à faciliter les déplacements à vélo dans la ville.

 

Manifestons nous

Pour conclure, il n’est pas nécessaire de passer des heures de votre temps libre pour nous aider : un simple mail vous prendra 2 minutes et nous aidera grandement dans nos démarches.

Nous vous le demandons donc encore une fois : réclamez les aménagements cyclables qui font défaut dans votre quartier.

Et mettez nous en copie, pour que l’on puisse s’appuyer sur vos demandes.

Partagez cet article !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin