Réduire les risques d’accident à vélo

Quelques petites choses à savoir pour limiter les risques d’accident à vélo en ville :

  • Garder une distance suffisante lorsqu’on remonte une file de voitures stationnées afin éviter une portière pouvant s’ouvrir de manière imprévue.
  • Lorsque vous roulez sur route mouillées, évitez les bouches d’égout et les bandes blanches des passages piétons qui peuvent être glissants.
  • Ne doublez pas un bus ou un camion par la droite au risque de vous retrouver dans son angle mort.
  • D’une manière générale, soyez très attentifs si vous remontez une file de voiture par la droite, les automobilistes surveillant principalement le côté gauche.
  • Avant un changement de direction, tendez le bras du côté où vous souhaitez tourner pour indiquer votre intention aux autres usagers de la route. Restez cependant attentif car ce n’est malheureusement pas parce que vous avez tendu le bras qu’on vous laissera passer systématiquement.

Soyez visibles !

Savez-vous qu’à minima, sont obligatoires sur un vélo un catadioptre blanc à l’avant, un catadioptre rouge à l’arrière et orange sur les pédales. Des réflecteurs oranges sont également obligatoires sur les rayons des roues de votre vélo. Vous pouvez cependant vous passer de ces derniers si vos pneus sont équipés de bandes réfléchissantes. 

La nuit ou le jour, lorsque la visibilité est insuffisante, le vélo doit être équipé d’un feu avant émettant une lumière jaune ou blanche non éblouissante et d’un feu rouge à l’arrière.

Le port d’un gilet réfléchissant est obligatoire, hors agglomération, lorsque la visibilité n’est pas suffisante. Il est, dans tous les cas, conseillé d’en porter, même en ville, afin de se rendre plus visible des autres usagers.

Savez vous également que tout vélo en ville doit être équipé d’une sonnette pouvant être entendue à 50 m à minima ?

Les accessoires qui ne sont pas obligatoires mais peuvent réduire les risques et la gravité d’un accident :

Le rétroviseur : vous en équiper vous permettra de vérifier régulièrement, en particulier lors des changements de direction, qu’aucun véhicule n’est en train de vous doubler ou en a l’intention.

Si le port du casque est obligatoire jusqu’à 12 ans, il ne l’est plus ensuite, c’est à l’appréciation de chacun selon sa pratique.

Les gants sont également fortement conseillés ! Lors d’une chute, même à faible vitesse, il est très probable que vos mains entrent en contact avec le sol, avec pour conséquences des écorchures qui auraient pu être évitées avec des gants.

Enfin si vous trouvez que les véhicules ne s’écartent pas suffisamment lorsqu’ils vous doublent, vous pouvez équiper votre vélo avec un écarteur de danger.

equipements velo_securite
Partagez cet article !Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on linkedin
Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.