Portrait d’usager du vélo #32 – Lucie

Lucie a été une des premières bénéficiaires du service de prêt de VAE de la Casa du Vélo il y a un an. Depuis, devenue bénévole régulière de la Casa du Vélo, elle conseille les habitants et salariés de la CASA venus découvrir la mobilité active à VAE grâce à son expérience du vélotaf et plus de 3000 km au compteur de son vélo.


Présentation

Prénom : Lucie

Âge : 35 ans

Situation familiale : pacsée, pas d’enfant

Ville : Juan-les-Pins

Profession : ingénieur informatique

Vient au travail à vélo depuis : décembre 2018

Vélo & accessoires

Marque/ modèle de vélo :

J’ai commencé par un VAE  Winora, modèle Yucatan 9 col de cygne. Acheté dans la précipitation pour profiter d’une réduction de 18% négociée par des salariés d’Amadeus dans une boutique de Grasse.

L’offre allait arriver à expiration quelques jours après la fin de mon prêt de VAE à la Casa du Vélo. Le timing était parfait et je n’y connaissais pas encore grand chose donc un de mes critères importants était le prix.

Le premier vélo de Lucie, un VAE Winora Yucatan 9

Au début j’en étais très contente mais au bout de quelques mois j’ai commencé à lui trouver des défauts. La batterie était à l’arrière et quand j’avais mon panier chargé par dessus ça faisait pas mal de poids et c’était parfois un peu pénible à manœuvrer. La position hyper droite un peu à la hollandaise n’était pas si confortable que ça pour pédaler dans les montées. La batterie était de 400 watt donc je me disais qu’avec une 500 watt j’aurais plus d’autonomie.

Mais surtout entre temps j’étais devenu bénévole à la Casa du Vélo.  Quand les emprunteurs ramènent leur vélo je pars faire un petit tour du quartier avec pour voir si tout va bien. Et je me rendais bien compte que le moteur des vélos Giant paraissait bien plus puissant que le mien. Pourtant c’était quasiment les mêmes moteurs. Tous les deux des Yamaha mais apparemment le réglage du constructeur peut changer pas mal la sensation d’assistance.

Bref, j’ai donc hésité un moment à revendre mon vélo pour acheter un Giant. Et puis je me suis dit que c’était un investissement pour des années et vu que je l’utilisais tous les jours autant investir dans un vélo qui me convient à 100%.

Un jour mon garde boue m’a lâché et s’est coincé dans ma roue qui s’est bloquée alors que je roulais à 40km/h dans la descente entre le carrefour des Chappes et la cuvette (un des seul petit bout de route sans piste sur mon trajet dans Sophia-Antipolis). Je me suis fait hyper peur mais j’ai réussi à ne pas tomber.  J’ai eu le temps de monter sur le trottoir mais les voitures n’étaient pas loin. Je me suis donc dit que c’était un signe, il fallait que je mette mon vélo en vente pour de bon.

Je l’ai vendu assez rapidement à une personne sur le Slack de velosophia. Je suis contente qu’il soit entre de bonnes mains parce que malgré tout après 7 mois ça m’a fait de la peine de m’en séparer.

Du coup le soir même après avoir vendu mon vélo je suis allé chez Antibes Cycles (le fournisseur des vélos de la Casa du Vélo) pour commander mon vélo actuel : un VAE Liv (marque féminine de Giant) Amiti E+1 2020. J’ai pris la version avec une console connectée au téléphone via une appli Giant pour avoir des indications du GPS directement sur le guidon. Ce vélo a deux plateaux ce qui me permet d’avoir plus de choix de vitesses que sur mon ancien vélo quand j’ai envie de forcer un peu en baissant l’assistance.

J’ai attendu 2 mois la livraison parce que c’était un nouveaux modèle, mais ça valait le coup. Celui là je compte bien le garder très longtemps.

Le deuxième vélo de Lucie, un VAE Liv Amiti E+1 2020.

Éclairage (Avant/Arrière) :

Lampes d’origines du VAE avant et arrière. Et feu stop Xlite 100 à l’arrière.

Sécurité (casque, écarteur, klaxon, accessoires réfléchissants) :

Casque, sonnette, serre pantalon réfléchissant. Gilet jaune et une lampe clignotante sur le casque de nuit.

Vous êtes plutôt sac à dos ou porte-bagage & sacoches :

Porte-bagage et sacoches plus sacoche sur le guidon et parfois panier amovible à l’arrière. Avec un moteur on peut transporter pleins de choses.

Trajet domicile-travail

Pourquoi avoir décidé de prendre le vélo pour aller au travail ?

Pour le plaisir de pédaler, les bienfaits sur la santé et la planète et éviter les bouchons.

À quelle fréquence venez-vous travailler à vélo ?

Tous les jours ou presque.

Quelle est la distance domicile-travail parcourue et la durée ?

12km, 30 min.

Que transportez-vous (repas, ordinateur, vêtements de change, enfants, …) ?

Repas et ordinateur occasionnellement. Affaires de sport deux fois par semaine.
De temps en temps je ramène mes poubelles de compost pour le composteur collectif de Saint Philippe. Je transporte aussi mon panier de légumes que je récupère près de mon lieu de travail.

Pouvez-vous détailler un de vos trajets ?

Je pars de Juan-les-Pins. Tout le début du trajet est dans la ville sans piste cyclable. Je fais des détours pour éviter les routes très fréquentées. Notamment, je passe par un pont au dessus de la voie rapide Antibes-Juan les Pins pour rejoindre le chemin de Lauvert et éviter de prendre le rond point des Eucalyptus qui est assez dangereux à traverser à vélo. Une fois sur le chemin des Eucalyptus, il y a des pistes cyclables jusqu’au rond point de Darty. La plupart sont sur le trottoir et délimitées par une ligne pas très claire donc il faut parfois éviter des piétons, mais dans l’ensemble ça va. La partie sur la D35 est quasi systématiquement bloquée par des voitures, mais bientôt on passera officiellement sur la route.
Ensuite, je passe par la zone commerciale après Darty pour éviter de prendre le rond point de Provence, et une fois à Carrefour, je peux prendre la voie de bus qui est ouverte aux vélos, puis j’arrive sur la nouvelle voie verte partagée vélo/piéton. La partie dans la forêt est très agréable de jour. Une fois dans Sophia j’ai de nouveau des pistes cyclables, sauf sur la portion entre le rond point de l’IUT et le carrefour Eganaude.  Puis, pour finir en beauté, la pire montée du trajet sur la route du pin Montard!

Le vélobus d’Antibes lors du Challenge Mobilité en septembre 2019

Qu’est-ce-qui vous plaît le plus dans le fait d’aller au travail à vélo ?

Être en plein air, l’exercice, mettre toujours le même temps et le plaisir de doubler des voitures.

Connaissez-vous d’autres personnes qui se rendent à leur travail à vélo ?

J’en connaissais quelques unes avant de m’y mettre. Mais maintenant que je suis bénévole pour Choisir le Vélo j’en connais beaucoup d’autres 🙂

Quand vous n’y allez pas à vélo, comment allez vous à votre travail ?

En voiture, ou en bus si j’ai du laisser mon vélo au bureau pour cause d’intempéries.

Quelles sont les raisons qui font que certains jours vous ne venez pas à vélo ?

Parfois j’ai besoin de ma voiture pour aller à Marseille en week-end directement en partant du bureau donc c’est plus pratique.
Sinon j’ai peur des éclairs donc si je vois que la météo va être vraiment méchante il peut m’arriver de renoncer mais ce n’est arrivé qu’une seule fois pour l’instant.

Qu’est-ce qui pourrait vous faire venir plus souvent à vélo ?

Rien.

Avez-vous une anecdote à partager ?

La semaine dernière, j’ai crevé pour la première fois à cause d’un petit bout de verre. Ça tombait bien, j’étais presque arrivée à la Casa du Vélo pour aider pour une permanence. J’ai eu droit à un petit cours de réparation de chambre à air. Toute seule j’en aurais eu pour un bon moment.

Je pense aussi être la seule à ce jour à être tombé assez fort avec un vélo de prêt de la Casa pour taper la tête et devoir racheter un casque. C’était ma faute, je voulais monter sur un trottoir pour éviter le slalom entre les voitures qui font la queue pour passer le carrefour de Provence mais en fait le trottoir était trop haut. J’ai fait un petit vol plané. Le vélo n’a pas eu grand chose et moi une petite bosse sur le front donc ça ne m’a pas traumatisé. Par contre maintenant je passe par Darty pour éviter ce rond point horrible.

A posteriori, pourquoi décidez-vous de vous déplacer à vélo ?

Ça n’a que des avantages. Au lieu de me prendre la tête dans les bouchons, j’arrive au bureau en forme et de bonne humeur.

Convergence “Tous à vélo!” en direction de Cannes, novembre 2019

Equipement sur le lieu de travail

Votre lieu de travail propose-t-il :
  • Des parkings sécurisés ?
    • Oui.
  • Des vestiaires/douches ?
    • Oui.
  • Des casiers pour stocker vos affaires ?
    • Oui.
  • Un lieu pour faire sécher vos affaires ?
    • Oui.

Votre équipement

Haut : débardeur l’été. Habits de la journée et veste Btwin de base l’hiver.
Bas : cuissard court l’été. Habits de la journée l’hiver.
En cas de pluie: un k-way + un pantalon de pluie décathlon qui contient des surchaussures.
Quand il fait froid : des gants et des chaussettes plus chaudes. Sinon rien de spécial. En pédalant on se réchauffe.

Entretien du vélo

Qui fait l’entretien de votre vélo ? Magasin de cycles, grande surface, vous-même, atelier participatif…

Je fais un entretien régulier dans le magasin qui m’a vendu le vélo. Mais j’ai bien envie d’apprendre à faire certaines choses moi même.

A quelle fréquence entretenez vous votre vélo ?

Je vérifie la pression des pneus tous les 15 jours. Sinon j’ai prévu de faire une révision après 1500km.

Affichage GPS via une application Giant

Vos autres trajets à vélo

Votre vélo vous sert-il à d’autres trajets ?

Oui.

A quelle fréquence utilisez vous votre vélo ?

Quasiment tous les jours.

Avez-vous essayé le voyage à vélo ?
Oui, une semaine le long du canal du midi. Et quelques jours en Alsace.
Si vous deviez donner un conseil à quelqu’un qui envisage d’aller au travail à vélo, quel serait-il ?

Venir faire un test à la Casa du Vélo.

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?
Ça va faire pile un an que je fais du vélo et je m’imagine pas du tout reprendre la voiture au quotidien.
Il paraît que 60% des français seraient prêt à faire du vélo si toute les conditions étaient réunies. Vivement qu’elles le soient pour qu’ils s’y mettent tous 🙂


Avec la série «Portrait d’usager du vélo», nous donnons la parole aux habitants des Alpes-Maritimes pour qu’ils nous fassent part de leurs expériences à vélo.

Vous êtes intéressés pour apparaitre dans notre série ? Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet
Moi aussi je prends mon vélo !

Votre message

Partagez cet article !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin